Qu’est-ce qui motive les bénévoles français ? (2/2)

Deuxième partie de cette étude : Qu’est-ce qui motive les bénévoles français ? Qu’est-ce qui les dé-motive ?

Vous l’avez compris, le bénévole français est de plus en plus volatile et devient de plus en plus difficile à acquérir. 

Pour préparer une bonne stratégie d’acquisition et de fidélisation de bénévoles, il vaut mieux connaître les motivations de vos bénévoles. Le mieux est bien sûr d’interroger vos propres bénévoles, et vos bénévoles potentiels (adhérents par exemple, sympathisants). Mais pour vous donner quelques pistes d’exploration, voici un récapitulatif de l’étude de Recherches & Solidarités sur les motivations des bénévoles français.

C’est quoi : être bénévole ?

L’étude pose en premier lieu une question intéressante : comment les bénévoles eux-même définissent-ils le bénévolat ?

On note qu’un bénévole se considère de plus en plus comme un citoyen engagé, qui donne de son temps, et qui est dévoué de bon cœur.  Egalement, on remarque que la notion de bénévolat est de moins en moins liée à celle de militantisme.

Les motivations des bénévoles

L’étude distingue deux types de motivations, deux types de raisons de s’engager : pour/avec les autres, ou pour soi. Au cumulé, les motivations d’agir pour ou avec les autres semblent peser davantage que les raisons pour soi. 

Mais, dans la réalité, les motivations sont relativement partagées. Voici la liste des motivations par ordre d’importance. 
En tête :

  • Être utile à la société et agir pour les autres 
  • L’épanouissement personnel (↗)
  • La cause défendue (↘)
  • Appartenir à une équipe
  • L’acquisition d’une compétence (↗)
  • Le désir d’exercer une responsabilité
  • La reconnaissance sociale 
  • Pouvoir mesurer le fruit de vos efforts (↗)

La cause défendue est plutôt en baisse, ce qui fait assez écho à la notion de militantisme de moins en moins prégnante; mais qui pourrait aussi expliquer la volatilité des bénévoles. Quant à l’acquisition d’une compétence et pouvoir mesurer le fruit de vos efforts : cela reflète assez bien l’envie des bénévoles d’être efficaces et d’apporter une valeur ajoutée à l’association qu’ils rejoignent.

Il est intéressant pour votre association de déterminer les principales motivations de vos bénévoles. Si vous axez la communication à vos équipes de bénévoles sur une seule de ces notions, vous perdrez peut-être une occasion de motiver et rebooster vos équipes. 

Informez-vous en interne, lancez un petit sondage !

Les déceptions des bénévoles

Bien sûr tout n’est pas parfait : il y a des déceptions qui parfois découragent les bénévoles, voire les font se désengager.

Les premières sources de déception sont liées directement à l’action et donc à l’impact de l’association.

3 principaux points sont sources d’insatisfaction :

  • Le manque de moyens matériels et/ou financiers pour mener vos actions
  • Le manque de moyens humains dans l’association
  • Les effets limités des actions menées par l’association

Puis viennent des causes plutôt liées au fonctionnement et à la dynamique propres à l’association :

  • Le fonctionnement de l’association
  • Les relations entre les bénévoles
  • La place et la reconnaissance des bénévoles
  • Le manque de dynamisme et d’innovation
  • Les relations avec les adhérents ou les bénéficiaires

Tous ces points sont des zones de vigilance pour les responsables associatifs. Il est important des les identifier afin d’examiner si ces déceptions sont ressenties par vos bénévoles, et sont à l’origine de découragement, voire de désengagement.

Les attentes des bénévoles

Globalement, pour améliorer la vie des bénévoles, 3 grandes attentes personnelles ressortent de cette étude :

  • De la formation
  • La prise en charge des frais occasionnés par votre activité
  • L’aide d’autres bénévoles

Globalement, le renforcement des compétences est la principale attente des bénévoles, dans un souci d’être plus efficace dans leur mission. L’intégration des bénévoles dans la vie de l’association est également très précieuse : aide entre bénévoles, participer à la prise de décision, plus d’attention, d’informations.

La deuxième partie de l’étude sur les attentes s’attaque à la reconnaissance du travail bénévole : sous quelle forme les bénévoles souhaitent-ils que leur mission soit valorisée ?

Ce qui ressort de l’étude est que les bénévoles souhaitent avoir des moments de convivialité et de rencontre. Ils attendent aussi une certaine communication de leurs actions pas seulement en interne mais aussi à l’externe (partenaires, institutions, grand public)
Pour les actifs, certains souhaiteraient aussi pouvoir davantage valoriser cet engagement dans le cadre d’études ou d’un emploi.

Deuxième partie de cette étude : Qu'est-ce qui motive les bénévoles français ? Qu'est-ce qui les dé-motive ? L'objectif : mieux les comprendre pour mieux les engager !

À retenir :

Une étude riche, n’est-ce pas ? Pas de panique, on récapitule ce qu’il faut retenir pour booster la motivation de vos bénévoles  :

  • Les bénévoles sont motivés et désireux d’être efficaces, d’avoir un impact.
  • L’acquisition de nouvelles compétences est de plus en plus importante pour les bénévoles avec un besoin exprimé de formations.
  • Globalement, le ressenti des bénévoles peut être miné par un manque de dynamisme, d’entraide et de communication au sein de l’association.

Quelques bonnes pratiques pour booster la satisfaction des bénévoles :

  • Créer des moments de cohésion, de rencontre et d’invitation au partage entre bénévoles
  • Proposer la montée en compétences des bénévoles désireux de se former
  • Valoriser l’impact et l’avancement des bénévoles

Pour lire l’intégralité de l’étude, consultez-la directement sur le site de Recherches & Solidarités

Pour aller plus loin, n’hésitez pas suivre nos 5 conseils pour fidéliser vos bénévoles.

#Fidélisation#Engagement#Motivations#Bénévoles

Rédigé par Aline

OHME, le CRM des associations

C’est gratuit pendant 30 jours !

Je teste OHME

1
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
trackback
Les chiffres du bénévolat en France en 2018 (1/2) - OHME

[…] Et pour mieux comprendre les bénévoles français, retrouvez la deuxième partie de cet article sur les motivations des bénévoles en 2018. […]