Retour

Le point sur les plateformes de crowdfunding utiles aux associations

Faisons un point sur les plateformes de crowdfunding (financement participatif) que peuvent utiliser les associations !


Une campagne de crowdfunding, ok mais via quelles plateformes de crowdfunding ?

Qu’est ce que le crowdfunding ? 

Le crowdfunding est une méthode dont on parle de plus en plus depuis une dizaine d’années. Avant de lancer votre association dans un projet de crowdfunding il est important de se renseigner et surtout de se préparer, car c’est beaucoup de rigueur et d’organisation ! 

Le crowdfunding vient de l’anglais crowd (foule) et funding (financement) (litt. le financement par la foule), qu’on appelle en français : le financement participatif. Autrement dit, c’est un appel à tous pour financer votre projet, comme les cagnottes en ligne permettant de récolter de l’argent pour un événement ou une cause.

En général, une campagne de crowdfunding passe par une plateforme de crowdfunding en ligne permettant :

  • de récolter les paiements liés à la campagne de collecte
  • d’informer sur le déroulé du projet, la progression de la collecte, les éventuelles contreparties.

Une campagne de crowdfunding peut être très intéressante si vous n’avez pas suffisamment de fonds nécessaire pour développer votre projet. Cela vous permet de récolter des fonds de manière dédiée à un projet particulier, tout en donnant de la visibilité à votre association. Le fait qu’il y ait une chronologie limitée permet de recentrer les efforts et de créer un aspect viral plus important que sur une collecte continue.

Une vidéo du FPF (Financement Participatif Français) pour vous en savoir plus !

Comment démarrer avec les plateformes de crowdfunding ? 

Présenter son projet

La préparation de votre projet et de sa communication est cruciale ! Il est nécessaire que vos explications et tous vos supports (photos, vidéos, maquettes …) soient bien présentés et clairs, afin qu’ils permettent de bien comprendre le projet et surtout de donner envie aux gens de participer à la récolte de fonds. 

Pour les associations, on recommande, comme habituellement, de vraiment faire preuve de transparence :

  • concrètement, quel sera l’impact du projet ?
  • à quoi sert exactement l’argent investi ?
Crowdfunding sur HelloAsso

Quel lien les Français entretiennent-ils avec les associations ? Pourquoi la transparence est clé ? On vous dit tout dans cet article dédié.

Comment communiquer et avec qui ? 

Le début de la campagne est clé pour avoir un bon lancement, et profiter au maximum d’un aspect viral. Le bouche à oreilles, les relais par des partenaires, les relais par vos adhérents ou donateurs : il faut exploiter tous les canaux possibles ! Parlez-en à vos communautés, et invitez-les à en parler autour d’eux pour agrandir le cercle.

Les investisseurs sont généralement plus actifs en début et en fin de campagne. Au milieu de campagne, vous pouvez parfois connaître une période creuse : il est donc nécessaire de faire de bien communiquer tout au long de votre campagne. 

Le pourcentage d’avancement de votre campagne est un bon élément à mettre en valeur dans vos messages pour encourager vos communautés à faire passer le mot. Si l’objectif n’est pas atteint, généralement (selon les plateformes) la campagne est abandonnée et les donateurs remboursés. Mais cela dépend de la plateforme utilisée !

Les fonds récoltés, et après ? 

Votre campagne est terminée, vous avez réussi à remporter les gains nécessaires ! Cependant n’oubliez pas de remercier et de tenir ces personnes informées.

OHME peut justement vous aider à garder plus facilement contact avec ces personnes. En utilisant notre CRM, tous les donateurs de votre campagne de crowdfunding sont centralisés pour pouvoir les recontacter et leur donner des nouvelles du projet. Objectif : les engager davantage dans votre association !

Lisez notre article : Comment bien utiliser votre CRM OHME pendant votre campagne de crowdfunding ?

Les plateformes de crowdfunding utiles aux associations en France

Il existe pas mal de plateformes de crowdfunding différentes – on en dénombrerait 70 en France ! Mais nous vous conseillons de choisir une plateforme de crowdfunding qui partage les valeurs de votre association et qui est adaptée à votre enjeu financier. Voici un petit point des principales plateformes utilisées par les associations en France.

HelloAsso, la plateforme de financement dédiée aux associations

Vous pouvez par exemple utiliser HelloAsso, qui propose aux associations de créer leur campagne de financement sans commission et sans frais.

HelloAsso est une solution de paiement en ligne déjà utilisée par plus de 200 000 associations en France, proposant plus de 120 000 projets à soutenir ! À la différence de nombreuses plateformes, HelloAsso ne conditionne pas le versement des fonds à l’atteinte de l’objectif. Donc si votre association n’atteint pas l’objectif espéré, elle récupère tout de même les dons. Pour autant, mettre un objectif permet d’ajouter une notion compétitive à la campagne et donc de stimuler la levée de fonds.

En termes de contreparties, c’est au choix de l’association.

Kisskissbankbank

Kisskissbankbank est une entreprise de financement collaboratif qui existe depuis 2010, et qui compte 26 000 projets impactants financés (entreprises ou associations). Il y a une sélection des projets mis en ligne sur la plateforme, mais ensuite c’est l’association qui choisit le type de campagne de crowdfunding : avec ou sans contrepartie.

Le versement des fonds collectés est réalisé lors de l’atteinte de l’objectif, sur lequel sont commissionnés les frais de fonctionnement de la plateforme de crowdfunding.

Ceci est un exemple d'association ayant atteint son objectif de crowdfunding sur Kisskissbankbank
Exemple d’association ayant atteint son objectif de crowdfunding sur Kisskissbankbank

Gofundme

Gofundme est aussi une plateforme de crowdfunding, américaine cette fois-ci. Il n’y a pas de sélection des projets associatifs à l’entrée ; et les frais représentent 2,9 % du montant de la cagnotte avec une commission de 0,30 $ sur chaque don.

Ulule, incubateur participatif

Créé en France, Ulule est devenu le premier incubateur participatif de projets à impact positif en Europe, finançant plus de 40 000 projets depuis 2010. Pour aider les associations, la plateforme propose un accompagnement et des formations pour aider à la réussite du projet : c’est un vrai plus pour les néophytes !
En termes de frais, Ulule prend 5% du montant de la cagnotte, ainsi que 3% de frais techniques et monétiques.

Leetchi, plateforme de cagnottes en ligne

Leetchi est une plateforme de cagnotte en ligne, qui peut donc être utilisée en tant que plateforme de crowdfunding, sans le système de contreparties pour les donneurs. Son principe est de se rémunèrer sur les commissions, d’environ 2 à 4% du montant de la cagnotte.

Vous pouvez retrouver sur HelloAsso, un tableau comparatif entre ces différentes plateformes pour vous aider à faire votre choix !

Pour finir, retenez bien qu’une campagne de crowdfunding se prévoit bien à l’avance pour maximiser les chances d’obtenir l’ensemble des fonds pour le projet. Choisissez avec attention la plateforme de crowdfunding, qui va être un élément important de la campagne.

En tout cas, cela reste une formidable opportunité de rassembler une « foule » autour de votre projet associatif, de potentiels donateurs réguliers pour votre association.

#Financement participatif#Collecte#Dons#Crowdfunding


OHME, le CRM des associations

C’est gratuit pendant 15 jours !

Je teste OHME
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires