Les associations caritatives et humanitaires & les Français

Quel rapport les Français entretiennent-ils avec les associations caritatives et humanitaires ? Qu’en attendent-ils ? Une étude commandée par la Croix Rouge.

Quel rapport les Français entretiennent-ils avec les associations caritatives et humanitaires ? C’est la question que s’est posée La Croix Rouge Française. Pour y répondre, elle a missionné le cabinet d’études Harris Interactive.  Cinq questions ont été posées aux Français afin de mieux comprendre comment ils perçoivent vraiment les associations.

1/ Les Français font-ils confiance aux associations ? 

Question posée :

De manière générale, diriez-vous que vous avez une bonne ou une mauvaise image de chacun des acteurs suivants ? TPE/PME, associations, entreprises de l’ESS, grandes entreprises, médias, Etat, syndicats, responsables politiques… 

copie d'écran de l'étude

On note que plus de 7 Français sur 10 déclarent en avoir une bonne image. Les associations de quartier arrivent juste après les TPE/PME, et précèdent de peu les associations humanitaires et caritatives d’ampleur nationale, ainsi que les associations humanitaires et caritatives d’ampleur internationale.

Quelque soit leur rayonnement, les Français font confiance aux associations ! Et c’est une bonne nouvelle !

2/ Qu’attendent les Français des associations ?

Question posée : 

Pour vous, selon l’idée que vous vous en faites dans l’absolu, est-il prioritaire ou pas pour une association humanitaire ou caritative d’être… ?
Exemplaire concernant son impact social ? son impact sociétal ? Financièrement à l’équilibre ? La moins dépendante possible à l’égard des subventions de l’Etat ? La moins dépendante possible à l’égard des dons du grand public ? 

On note que la grande majorité des Français interrogés montrent une réelle attente d’exemplarité à l’égard des associations :

  • sur le plan social (salaires, conditions de travail),
  • sur le plan sociétal (respect de l’environnement),
  • sur le plan financier (bonne gestion de leurs comptes).

3/ Sur quelle échelle géographique les Français attendent-ils une action forte des associations ?

Question posée : 

Pour vous aujourd’hui, est-il prioritaire ou pas prioritaire pour les associations humanitaires et caritatives d’agir… ?
A l’échelle locale ? Nationale ? Internationale, dans les régions les plus en difficulté ?

On note que la plupart des Français estiment qu’il est aujourd’hui  prioritaire pour les associations d’agir à l’échelle locale tout autant qu’à l’échelle nationale (respectivement à 84 et 89%).

Si le local et le national préoccupent davantage les Français, on voit qu’une attention forte est toujours portée à l’international (72%).

4/ Dans quels domaines se situent les attentes des Français vis-à-vis des associations humanitaires et caritatives ?

Questions posées :

Chacun des termes suivants correspond-il bien ou mal à l’idée que vous vous faites des associations humanitaires et caritatives ? Pour vous, selon l’idée que vous vous en faites dans l’absolu, est-il prioritaire ou pas pour une association humanitaire ou caritative d’être …(aux choix) ?

Seulement 53% des Français estiment que les associations humanitaires et caritatives sont innovantes aujourd’hui.

71% des Français estiment qu’il est prioritaire pour les associations humanitaires et caritatives de s’engager dans de nouveaux modes d’action et de communication de type réseaux sociaux, plateformes collaboratives, etc.

attentes des français

On voit que les Français attendent vraiment des associations qu’elles engagent leur transition numérique et fassent preuve de plus d’innovation

Qu’en retenir ?

Cette étude nous montre que les Français ont toujours confiance dans les associations humanitaires et caritatives, mais sont aussi très exigeants quant à leur exemplarité et leur volonté d’innover et de se moderniser.

Voici quelques pistes à creuser dans votre association ! Faites-vous preuve de transparence ? Montrez-vous votre volonté d’innover et de vous renouveler ? 

#Associations#Caritatif#Etude#France

Rédigé par Aline

OHME, le CRM des associations

C’est gratuit pendant 30 jours !

Je teste OHME

Poster un Commentaire

avatar