Entretenir et fidéliser sa communauté par l’emailing

L’emailing : un outil redoutable pour mobiliser votre communauté !

Vous trouvez que votre boîte mail est surchargée et que l’emailing n’est pas une bonne stratégie de communication ? Détrompez-vous !

Selon une étude Extract, 77% des internautes disent préférer l’email aux autres supports pour recevoir des informations choisies et de qualité. Je vous propose ici quelques conseils pour faire partie des heureux expéditeurs dont on lit les emails.

“Il faut arrêter d’interrompre ce qui intéresse les gens, et devenir ce qui les intéresse.”

Craig Davis & J Walter Thompson

L’emailing, pourquoi ?

C’est un outil idéal pour envoyer de nombreux mails tout en les gardant personnalisés. Contradictoire, pensez-vous ? Que nenni, je m’explique 🙂

La personnalisation de l’email

Voici Leo.
Leo est un bénévole qui vous a dit au début de l’année qu’il vous aiderait du lundi au vendredi mais pas le week-end, il part souvent et n’est jamais disponible. Dans deux semaines se déroule un événement sur tout le week-end et vous avez besoin de bénévoles !
Si vous envoyez un mail à Leo, comme à tous les adhérents qui se sont proposés d’être bénévoles lors de leur inscription, alors que vous savez qu’il n’est pas disponible, ça va le frustrer…

C’est un premier point de la personnalisation : n’envoyez que ce qui doit l’être.
Une base trop sollicitée n’ouvrira même plus vos emails puisqu’elle ne se sentira plus concernée… Cela nécessite de bien segmenter et de bien caractériser votre base. Segmenter, c’est-à-dire couper votre base en petits groupes, ceux-ci peuvent se superposer si vos contacts ont plusieurs casquettes. Et surtout, pensez à les tenir à jour ! D’où l’utilisation d’un CRM (Customer Relationship Management) pour améliorer la gestion de vos contacts…

Le deuxième point de personnalisation dépend de la précision de vos données personnelles. Si vous avez les noms, prénoms et indications personnelles, n’hésitez pas à les insérer dans vos mails. Par exemple, commencer par « Bonjour Leo, » au lieu de « Bonjour, » sera moins générique : c’est toujours une accroche plus agréable !

L’étoile de l’emailing : la star de toutes les techniques

L’étoile de l’emailing, c’est cinq questions : cinq choix pour un email forcément réussi !

  1. Qui ? A savoir, la personne qui doit recevoir votre mail. Ne l’envoyez pas à n’importe qui, si la personne n’est pas concernée. Au mieux vous donnez juste une mauvaise impression. Au pire vous êtes blacklisté.
  2. Quoi ? Affichez un message clair qui atteigne directement son objectif.
  3. Comment ? C’est la mise en forme, faîtes attention à la cohérence visuelle de votre mail et proposez bien le lien de désabonnement.
  4. Quand ? Toutes les heures ne sont pas propices à l’envoi d’un emailing. De manière générale, évitez les lundi matins lors du nettoyage de la boîte de réception et les vendredi soir lorsque tout le monde est déjà en week-end. Faites des tests et adaptez votre stratégie !
  5. Et après ? L’étude des rapports fournis par les solutions d’emailing sont essentiels pour savoir si votre emailing a été impactant ou non. Un faible taux d’ouverture signifiera que l’objet ou simplement la cible sont à revoir alors qu’un faible taux de clic signifie que les personnes ont ouvert mais n’ont pas étés convaincues, le message est donc à revoir.

Nos tips

  • Soignez vos objets : pas plus de 80 caractères en moyenne, utilisez des termes impactants, des emojis en début de ligne d’objet. Il n’y a pas vraiment de règles pour un objet réussi : l’humour, le suspense, la pertinence… Ce qu’il faut, c’est capter l’attention de votre destinataire. 
  • Dans le corps du mail, sélectionnez quelques mots que vos lecteurs ne doivent pas louper et mettez les en gras. On lit souvent en « diagonale », ce serait bête de louper une info…

Quelques conseils de notre rédactrice en chef de notre newsletter engagée et engageante… je nomme Mélanie !

  • Privilégiez des visuels impactants : éviter par exemple des images libres de droit pouvant s’apparenter à des couvertures de magazine
  • Choisissez des titres simples qui suscitent la curiosité de votre lecteur, un titre qui donnera d’abord envie de lire le paragraphe afférent avant de cliquer
  • Si vous proposez plusieurs contenus et redirigez vers le site pour lire plus : n’hésitez pas à être très bref ! L’idée n’est pas de tout dire mais au contraire, plutôt d’inciter à aller lire sur votre site. Une trentaine, quarantaine de mots suffiront.
  • Dans votre newsletter, privilégiez les contenus qui intéresseront vos fervents lecteurs.

L’emailing est donc une clé essentielle du webmarketing.
S’il est possible d’améliorer très facilement ses campagnes grâce à quelques astuces, vous pouvez tout aussi bien froisser certains adhérents si vous ne respectez pas les nouvelles réglementations en vigueur… Envie d’en savoir plus ?

#Emailing

Rédigé par Lucie

OHME, le CRM des associations

C’est gratuit pendant 30 jours !

Je teste OHME

Poster un Commentaire

avatar