Comment capitaliser sur sa base de donateurs ?

Comment s’appuyer sur ses donateurs ? C’est le jeu d’équilibriste de nombreuses associations !

Vous avez eu de nouveaux donateurs en cette fin d’année 2020 ? Tout d’abord, félicitations ! Après cette année difficile, quoique généreuse globalement, c’est une prouesse que d’avoir réussi à toucher de nouvelles communautés et à les embarquer dans votre projet associatif.

Maintenant, il s’agit de ne pas les laisser filer entre vos doigts : ces personnes ou ces organisations adhèrent à votre projet, elles ont choisi de soutenir votre association, et sont déjà devenues contributrices. Comment les fidéliser ?

Commencez par connaître ses nouveaux contributeurs

La première chose à faire est de jeter un œil à ces nouveaux contributeurs. Voici quelques questions pour vous aider à analyser votre base :

  • Ont-ils le même profil que vos donateurs « habituels » ?
  • Sont-ils des donateurs ponctuels ou engagés ?
  • Quel projet ou quelle campagne les ont amenés à contribuer ?
  • Quel moyen de paiement ont-ils utilisé ?
  • Quel canal de communication pouvez-vous utiliser pour communiquer avec eux sur vos projets ?

Sur OHME, usez et abusez de la recherche avancée pour mieux comprendre qui se cache dans votre base de donateurs. L’étiquette Donateurs est automatiquement ajoutée à chaque contact ayant fait un don à votre association.
Ensuite, affinez votre recherche par date de paiement, type de paiement, moyen de paiement, code postal, date de naissance, ou toute autre champ personnalisé que vous collectez dans votre formulaire de don.
Par exemple :

  • comment avez-vous entendu parler de notre association ?
  • à quel projet spécifique souhaitez-vous attribuer votre don ?
  • seriez-vous intéressé.e pour devenir bénévole dans notre association ? etc…
  • quel âge avez-vous ?

À vous de réfléchir aux informations dont vous avez besoin, aux questions que vous souhaitez leur poser, pour mieux répondre aux attentes de vos donateurs, et aux besoins de votre asso.

Gardez le lien avec vos nouveaux donateurs

C’est important, dès le premier don, de garder le contact avec vos nouveaux donateurs pour :

  1. les rassurer par rapport au don qu’ils vous ont fait
  2. leur montrer concrètement l’impact de leur don
  3. valoriser leur engagement
  4. continuer de les impliquer dans votre association.

Selon leur niveau et leur type d’engagement, leur âge, leurs intérêts, vous pouvez personnaliser vos messages pour mieux les adapter aux attentes de ces donateurs.

N’hésitez pas dès le début à établir une communication avec ces donateurs, en leur posant des questions, en observant leur réaction à vos messages, en leur proposant de nouvelles façons d’agir. Chaque interaction permettra de mieux comprendre ce qui est attendu par ce donateur, et à quel point vous pouvez l’impliquer dans vos projets associatifs.

N’hésitez pas non plus à récolter leurs retours, leurs idées, en les invitant à participer à des sondages. Les résultats vous permettront d’établir des tendances basées sur de vrais insights.

Transformez-les en ambassadeurs…

Le risque d’une communication trop intense avec de nouveaux donateurs est de sur-solliciter, et surtout financièrement !

En revanche, vous savez que ces donateurs partagent vos valeurs et soutiennent vos projets. Si vous relancez une campagne de collecte, par exemple, 3 mois après leur premier don, il est préférable d’éviter une sollicitation financière. Mais c’est un très bon moment pour présenter ce nouveau projet, le lien avec celui pour lequel le donateur a déjà donné. Et surtout, pourquoi pas lui demander de partager, d’en parler autour de lui/elle.

De manière générale, vos donateurs seront de très bons porte-paroles de votre association, alors n’hésitez pas à leur demander de partager vos contenus :

  • vidéos
  • appels à bénévoles
  • campagnes de collectes
  • articles
  • pétitions
  • newsletters
  • posts, etc.

Vous pouvez leur « mâcher le travail » au maximum en pré-rédigeant les boutons de partage de vos articles par exemple. Mettez en avant le fait que partager vos contenus, c’est contribuer à la cause que défend votre association !

Vous pouvez aussi tenter plusieurs angles de communication pour identifier ce qui fonctionne le mieux. Peut-être qu’un ton très militant effrayera votre communauté, tandis qu’un ton enjoué et basé sur l’humour encouragera davantage le partage (ou inversement bien sûr !). Testez également des types de contenus : la vidéo est aujourd’hui le format le plus partagé, alors misez sur vos contenus vidéo avec un CTA (call-to-action) super clair et impactant.

Retenez que plus vos contenus seront impactants et faciles à partager, plus vous aurez de chance de gagner en visibilité !

…Puis en donateurs réguliers

C’est la prochaine étape de votre stratégie de fidélisation. Obtenir un engagement autour du don permet d’apporter de la sérénité à l’association et de pouvoir compter sur des ressources régulières. (On ne vous l’apprend pas !).

Vous pouvez par exemple vous adresser aux donateurs ayant réalisé plus de 3 dons sur les 2 dernières années, pour un montant minimum de 50€. Ce sont a priori des donateurs qui vous soutiennent régulièrement, et qui pourraient être ouverts à l’engagement. Bien sûr, ces critères vous appartiennent : qui considérez-vous comme donateur régulier dans votre association ?

Lorsque vous accueillez de nouveaux donateurs dans votre association, ce n'est que le début du travail de fidélisation !

Transformez l’envoi des reçus fiscaux en opportunité

Les reçus fiscaux sont un passage obligé pour toute association reconnue d’intérêt général. Et ce n’est pas toujours une mince affaire à gérer.

Chez OHME, on simplifie la vie de nos associations en automatisant au maximum l’édition et l’envoi de leurs reçus fiscaux.

Parmi nos associations clientes, beaucoup profitent de l’envoi des reçus fiscaux pour valoriser l’engagement de leurs donateurs sur l’année passée. C’est par exemple le moment de montrer très concrètement l’impact du don sur les projets de votre association, de rappeler que tout cela aurait été impossible sans ce donateur.

Alors, ne voyez plus les reçus fiscaux comme une corvée administrative mais bien comme un levier de fidélisation !

On reste à l’affût des astuces du secteur pour bien s’occuper de ses nouveaux donateurs ! N’hésitez pas à partager vos astuces, ou à poser vos questions en commentaires.


Rédigé par Aline

OHME, le CRM des associations

C’est gratuit pendant 15 jours !

Je teste OHME
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments